Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ginga Nagô So Capoeira

PRATIQUES et HISTOIRE de la CAPOEIRA

 

La capoeira est avant tout un espace de rencontres et d'échanges où chacun à sa place ! Avec cette approche, notre association développe et valorise la convivialité et le développement intergénérationnel du groupe.  

 

Loin des seules images spectaculaires et des acrobaties de certaines démonstrations, tout le monde est en mesure de pratiquer la capoeira !

Une bonne condition physique est certes nécessaire, mais toutes les qualités du capoeiriste (souplesse, force, sens du rythme, chant…) s’acquièrent progressivement !

Au delà du travail de préparation physique, le capoeiriste développe son mode de déplacement au rythme de son partenaire et de la musique, utilise des techniques martiales, des acrobaties, de la malice.
Il est également initié à l'apprentissage des chants et à la pratique des instruments de musique traditionnels qui accompagnent et rythment les jeux. 

- Une roda est organisée tous les 2ème vendredi de chaque mois, elle est ouverte à tous. C'est un moment incontournable qui permet à l'ensemble des capoeiristes du groupe de se réunir, de s'exprimer et d'échanger autour la capoeira, à la fois dans le jeu, la musique et le chant. Chacun y apporte son énergie, son style et son histoire dans la capoeira !  Elle est surtout l'occasion de mettre en pratique ce que vous avez appris lors des cours, de découvrir différents styles de jeu, et de passer un bon moment tous ensemble ! 
En exterieur, quai de la Daurade à Toulouse, quand le temps le permet, repli salle Lafage, 2 rue Lafage 31300 Toulouse quand les nuages sont gris. RDV à 19h. 


Chaque capoeiriste développe petit à petit son propre style de jeu à partir des techniques qui lui ont été enseignées.

La capoeira est née de l’extraordinaire rencontre contrainte des différentes cultures africaines sur le territoire du Brésil durant trois cents années d’esclavage.

Sous sa forme dansée, chantée et inoffensive aux yeux des maîtres et des surveillants, ce rituel était en réalité une véritable préparation au "combat  pour la liberté".

Longtemps interdite et réprimée, même après l’abolition de l’esclavage, la capoeira ne sera autorisée par le gouvernement brésilien qu’en 1937. Désormais reconnue pour sa valeur culturelle, éducative, créative et artistique elle est inscrite officiellement au patrimoine culturel du Brésil. et s'exporte à travers le monde entier.

 

 

 Pour en savoir plus :
http://www.capoeira-infos.org/histoire/index.html

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :